Oppression, héritage et propriété privée : Le Marxisme et la famille

You need to be logged in order to participate in the session. Login here

Engels a décrit l’émergence de la famille patriarcale comme la première contre-révolution de l’humanité. Pendant des centaines de milliers d’années, au sein de ce qu’Engels désignait comme le communisme primitif, il n’y avait pas de propriété privée et le mariage tel qu’on le connaît aujourd’hui n’existait pas plus que les classes sociales. Mais l’agriculture et la production d’un surplus (plus de ressources que nécessaire pour l’unique survie) ont mis en place la base matérielle d’une division du travail, et avec elle de l’émergence de classes sociales : les exploiteurs et les exploités.

La classe dirigeante émergente dut trouver un moyen de faire passer ses richesses accumulées à ses enfants, en suivant la lignée paternelle, ce qui en retour nécessitait un moyen de déterminer la paternité de façon certaine et de contrôler la reproduction. Ceci fut réalisé en plaçant les femmes sous la domination des hommes. C’est la base historique du mariage sous sa forme actuelle et de la famille. La famille, la propriété privée, l’Etat, et les classes sociales ont tous une origine commune. Aujourd’hui, nous luttons pour libérer les relations humaines des chaînes de la coercition et de l’oppression ; et pour les placer sur une base saine dans une société socialiste.