Marxisme, argent et inflation

You need to be logged in order to participate in the session. Login here

Le spectre de l’inflation plane au-dessus du capitalisme mondial, et pressure les masses partout sur la planète. Le coût des produits de première nécessité comme la nourriture et l’essence s’envole, et cela provoque déjà des éruptions sociales majeures, comme l’insurrection au Kazakhstan en janvier dernier.

Les économistes de droite, comme les monétaristes, en rejettent la faute sur les travailleurs qui causeraient une “spirale des salaires et des prix”, et refusent de pointer du doigt le véritable coupable de l’inflation: le capitalisme.

Pour éviter que la pandémie ne provoque un effondrement économique, les gouvernements capitalistes ont dépensé des milliards et des milliards en subventions et en rachats de dette. Mais cela a perturbé l’équilibre économique, et accru l’instabilité et la volatilité de l’économie mondiale. Pendant ce temps, la guerre et le chaos dans les chaînes d’approvisionnement ont fait augmenter les prix de marchandises clés.

Tout cela montre les limites des tentatives de gérer et de réformer le capitalisme. Malgré ce que racontent les charlatans du Keynesianisme et de la soi-disant “Théorie Monétaire moderne”, vous ne pouvez pas dépenser sans conséquences l’argent que vous n’avez pas.

La solution ne se trouve pas dans des rafistolages du flux monétaire, mais dans l’appropriation démocratique de la production et sa planification socialiste, pour satisfaire les besoins humains plutôt que maximiser les profits d’une poignée de parasites.